BLEU AGAVE

Tequila et citron, histoire d’une grippe

TEQUILA ET CITRON, HISTOIRE D'UNE GRIPPE

Dès que l’on commence à parler “Tequila”, on me demande immédiatement ce que l’on doit prendre en premier : la tequila, le sel ou le citron ?

En bonne tapatía (1) que je suis, j’ai envie de dire que dans ma Région, Jalisco (principale région de production de ce spiritueux), on n’en boit pas avec du citron, mais plutôt dans un trio de “caballitos” (verre spécial à tequila) remplis de jus de citron vert pour le premier; tequila (en général blanco ou reposado) pour le deuxième, et sangria (boisson à base de jus de tomate et piments) pour le troisième. Un hommage au drapeau mexicain pour les couleurs que chaque verre représente : vert, blanc, rouge. D’où son nom : Tequila Bandera (drapeau en espagnol). 

Tequila Bandera. Trio de caballitos. Crédits photo : Mundo Cuervo

Cependant, la tradition de boire la Tequila avec du citron et du sel est bel et bien répandue ailleurs. C’est pour cela qu’aujourd’hui je vous raconte l’origine de cette pratique pour comprendre d’où elle vient, avant de répondre à la question sur l’ordre correct. En théorie, l’ordre des facteurs ne devrait pas altérer le produit…mais ça c’est de la théorie !

DEUX HISTOIRES OU LÉGENDES URBAINES POUR COMPRENDRE L'ORIGINE DE CETTE PRATIQUE.

1 Distillation médiocre, histoire de goût.

La première a lieu à l’époque où il n’avait pas encore de techniques de distillation aussi pointues et qualitatives comme celles d’aujourd’hui. La production de tequila n’avait pas les standards de qualité qu’elle a de nos jours. La distillation laissait à la bouche une couche de gras (et des arômes pas très agréables à la dégustation). Pour cette raison, les amateurs de tequila ont commencé à déguster leur boisson avec une rondelle de citron. On le sait bien, le citron a des propriétés dégraissantes (les producteurs de produit vaisselle l’ont bien compris) et

Alambiques en cuivre, distillation traditionnelle

Crédits photo : Martha Murguía

cette effet aidait les consommateurs à mieux faire passer la tequila. Pour les arômes forts et corsés, le citron laissait derrière un goût plus fin. Le sel ? Aidant la langue à saliver, il avait pour objectif de bien accueillir l’alcool et protéger la langue du contact avec la tequila. Ceci peut répondre à la question sur l’ordre : premièrement le sel pour saliver et protéger la langue ; ensuite la tequila pour être avalée rapidement et tout de suite derrière le citron pour effacer ce goût gras de tequila avant les années 50.

2 Tequila et citron, histoire d'une grippe.

 Vient ensuite une deuxième histoire qui parle d’une période plus précise. Elle se situe entre 1917-1919, une année avant la fin de la Révolution Mexicaine qui a débuté en 1910 et a duré une dizaine d’années. La grippe espagnole qui touchait l’Europe arrive au Mexique et atteint la population. Un médecin de Saltillo (ville du nord du pays) qui avait l’habitude de boire un caballito de tequila avec du citron tous les jours a fait le, lien entre son bon état de santé et l’a attribué à cette pratique. Il s’est dit que la tequila avait des propriétés

qui agissaient positivement sur le corps quand on la mélangeait à la vitamine C du citron. Il s’est mis à prescrire cette ordonnance à ses patients qui ont commencé sûrement à apprécier. Cela a donné l’origine à ce mélange mythique. En réalité on n’a pas de preuves que ce remède soit efficace car le taux de mortalité de l’époque est plus attribué à la révolution, et nous n’avons pas de statistiques fiables pour le taux de décès dû à la grippe. 

BREF…

Peu importe l’histoire qui est à l’origine de la naissance de cette pratique. La réalité est que les techniques de distillation d’aujourd’hui sont perfectionnées. D’autre part il n’y a pas de données scientifiques qui prouvent l’efficacité de la vitamine C mélangée à du citron. Sachant qu’aujourd’hui on a la possibilité de boire de la tequila 100% agave (qui veut dire “obtenue totalement de l’agave”, contrairement à la tequila qui est coupée avec d’autres sucres/alcools), il serait dommage de la déguster avec du sel et du citron.

NOTRE CONSEIL ? 

Entre le moment de la récolte de l’agave et sa production, il y a minimum 7 ans de travail et d’attente. Il serait dommage de gâcher votre produit en le mélangeant avec du citron et du sel. Profitez donc d’une bonne tequila 100% agave sans citron ni sel. Juste comme vous le feriez avec un autre distillat comme le whisky, le cognac, ou l’armagnac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre panier Produit supprimé Annuler
  • Panier vide.